GODARD & PICASSO

Arles à l'époque de la valise mexicaine. Une ville où je mis les pieds dans les années soixante, avant le fameux soixante-huit qui a pris une démesure historique avec son temps vieillissant. Une ville de pierre grevée de monuments dont l'architecture intime le respect ! Longtemps, j'avais boudé Les Rencontres internationales de la photographies à Arles ; et pourtant, il y a presque un quart de siècle, les étudiantes qui venaient chez moi sous les toits de Toulouse pour utiliser mon labo, souvent laissé dans un nettoyage incomplet, me faisaient l'éloge de cette manifestation où l'art honorait la photo !

C'est donc tardivement que je me suis rendu dans cette vile, non pour les Arènes, mais pour l'image. Les chocs ne m'ont pas manqué, lors de mes déambulations artistiques de salle en salle, jusqu'à être subjugué par le talent de certains, inconnus, qui avaient su défier l’apesanteur de l'histoire photographique. Les quelques clichés que je réalisai de leurs photos sont archivés quelques part, dans mes dossiers toulousains. Je vais être forcé d'être on ne peut plus sérieux avec les "Rencontres d'Arles" qui semblent le lieu de l'Europe dédié à la photographie. 

Je n'aime pas le monde, il m'ennuie et radote en des citations devenues référentielles dans la culture de salon qui se pratique, là-bas, le soir à Croisière où jamais personne ne part pour Zanzibar...

Merci à Sam Stourdzé pour sa ténacité à sauvegarder ce lieu.  Jean Canal. Août 2018. Photos Jean canal. 

Les clichés vieux